Croissance du nombre des enfants exposés non infectés traités par Lopinavir/r versus lamivudine : une analyse complémentaire de l’étude ANRS 12174. ( Blanche Stephane, et al. )

Growth in HIV-1-exposed but uninfected inartifants treated with Lopinavir-Ritonavir versus Lamivudine: A secondary analysis of the ANRS 12174 trial

| Dr Cédric Arvieux

Contexte : La question de la tolérance des antirétroviraux donnés en prévention post-exposition chez les enfants nés de mère séropositive est … Suite  

Dolutégavir versus lopinavir boosté, en association avec deux analogues nucléosidiques, dans le traitement de seconde ligne de l’infection par le VIH dans les pays à ressources limités. ( Aboud M, et al. )

Dolutegravir versus Ritonavir-Boosted Lopinavir both with dual nucleoside reverse transcriptase inhibitor therapy in adults with HIV-1 infection in whom first-line therapy has failed (DAWNING): An open-label, non-inferiority, Phase 3b trial

| Dr Cédric Arvieux
cedric-mai19

L’OMS recommande habituellement un traitement de 1ère ligne comportant deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI) et un inhibiteur … Suite  

Switch d’un inhibiteur de protéase boosté vers le dolutégravir chez les patients à haut risque cardio-vasculaire ayant une charge virale VIH indétectable. ( Gatell JM, et al. )

Switching from a ritonavir-boosted protease inhibitor to a dolutegravir-based regimen for maintenance of HIV viral suppression in patients with high cardiovascular risk.

| Dr Olivier Robineau

Que les traitements anti-rétroviraux ne favorisent pas l’apparition de nouveaux facteurs de risques cardio-vasculaires (FRCV) est un objectif chez les … Suite