Croissance du nombre des enfants exposés non infectés traités par Lopinavir/r versus lamivudine : une analyse complémentaire de l’étude ANRS 12174. ( Blanche Stephane, et al. )

Growth in HIV-1-exposed but uninfected inartifants treated with Lopinavir-Ritonavir versus Lamivudine: A secondary analysis of the ANRS 12174 trial

| Dr Cédric Arvieux

Contexte : La question de la tolérance des antirétroviraux donnés en prévention post-exposition chez les enfants nés de mère séropositive est … Suite  

Dolutégavir versus lopinavir boosté, en association avec deux analogues nucléosidiques, dans le traitement de seconde ligne de l’infection par le VIH dans les pays à ressources limités. ( Aboud M, et al. )

Dolutegravir versus Ritonavir-Boosted Lopinavir both with dual nucleoside reverse transcriptase inhibitor therapy in adults with HIV-1 infection in whom first-line therapy has failed (DAWNING): An open-label, non-inferiority, Phase 3b trial

| Dr Cédric Arvieux
cedric-mai19

L’OMS recommande habituellement un traitement de 1ère ligne comportant deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI) et un inhibiteur … Suite  

Sécurité de l’association elvitégravir, cobicistat, emtricitabine et ténofovir alafenamide chez les patients en hémodialyse chronique ( Eron JJ, et al. )

Safety of elvitegravir, cobicistat, emtricitabine, and tenofovir alafenamide in HIV-1-infected adults with end-stage renal disease on chronic haemodialysis: an open-label, single-arm, multicentre, phase 3b trial

| Dr Amandine Gagneux Brunon

En Europe, on estime que 0,5 % des patients en hémodialyse chroniques sont infectés par le VIH, cette proportion atteint … Suite  

Tenofovir alafenamide/emtricitabine versus abacavir : Résultats d’un essai de non infériorité de phase 3 ( Winston A, et al. )

Tenofovir alafenamide plus emtricitabine versus abacavir plus lamivudine for treatment of virologically suppressed HIV-1-infected adults: a randomised, double-blind, active-controlled, non-inferiority phase 3 trial.

| Dr Olivier Robineau

La prise en charge thérapeutique des patients infecté par le VIH se base sur l’association de deux inhibiteurs nucléosidiques de … Suite  

Choix du traitement antirétroviral, pour combien de temps et pour quelle efficacité dans la vrai vie ? L’usage des nouvelles molécules entraine plus de changements mais moins d’échecs. ( Eaton EF, et al. )

Trends in antiretroviral therapy prescription, durability and modification: new drugs, more changes, but less failure

| Dr Olivier Robineau

Le nombre de molécules utilisables chez les patients VIH naïfs de traitement antirétroviral va croissant et ainsi, les stratégies thérapeutiques … Suite