La persistance du VIH-1 suite à une chimiothérapie pour traiter une affection maligne peut être associée à une évolution de sa diversité du fait de l’expansion CD4 en réponse au CMV ou à l’EBV. ( Henrich TJ, al. )

Human immunodeficiency virus type 1 persistence following systemic chemotherapy for malignancy

| Dr Laurence Morand-Joubert

La réduction des cellules CD4+ par les chimiothérapies aplasiantes suivies de la reconstitution immune par prolifération permet d’aborder les mécanismes … Suite  

Prévalence et facteurs de risque d’infection anale à papillomavirus oncogène chez les femmes infectées par le VIH en France à l’ère des associations antirétrovirales. ( I Heard, I Poizot-Martin, V Potard et al )

Prevalence of and risk factors for anal oncogenic human papillomavirus infection among HIV-infected women in France in the combination antiretroviral therapy era.

| Dr Laurence Gérard

Alors que de nombreuses études ont étudié l’infection cervicale à HPV, il existe peu de données sur l’infection anale chez … Suite