Editorial

L’analyse des publications sur le VIH/SIDA, évolue de plus en plus vers des thèmes concernant l’amélioration des outils de prévention de la transmission, et sur les organisations de la prise en charge. Les pays à faible revenu ont développé des alternatives intéressantes malgré leurs moyens limités, et le handicap de la stigmatisation. Les pays du Nord sont moins innovants dans ce domaine, car ils restent souvent dans une organisation traditionnelle de la prise en charge. L’efficacité des traitements, permet simplification, et voir allégement, ce qui favorise l’observance et diminue les effets secondaires. Les impératifs de surveillance biologique tendent à s’écarter, ainsi que la fréquence des consultations qui s’orientent de plus en plus vers le dépistage précoce des comorbidités métaboliques, cardiovasculaires, et les cancers. L’impact du mode vie des patients sur la fréquence des nouvelles contaminations et de toutes les complications est l’enjeux des prochaines années. Quelques études comportementales et sociétales commencent à paraitre, et rapportent des pistes intéressantes, mais il est vraisemblable que les organisations médico-sociales actuelles ne soient pas structurées pour relever ce nouveau challenge.

Bien à vous,

christine-jacometDocteur Christine Jacomet
pierre-dellamonicaProfesseur Pierre Dellamonica

Derniers articles

Derniers médias


Nos partenaires institutionnels

gilead janssenlogo logo MSD logo VIIV

Inscrivez-vous !


Ce site est réservé aux professionnels de santé.

Afin d’accéder à l'ensemble des contenus et fonctionnalités, veuillez créer un compte :


Inscription

Associations Partenaires

Rubrique dédiée à la formation et aux internes

A venir